share

Ecrasé de topinambours et panais à la châtaigne

by
écrasé de topinambours et panais à la châtaigne

J’ai profité d’une visite de mes parents pour leur préparer un écrasé de topinambours et panais à la châtaigne repéré chez Epices et moi il n’y a pas très longtemps. En effet, depuis que j’ai découvert la topinambours, je suis fan de ce légume à la saveur fine et délicate qui se rapproche un peu de l’artichaut et j’avais à cœur de le faire aussi découvrir à mon papa. J’ai trouvé cette recette parfaite pour ça car elle permet réellement d’apprécier le goût de ce légume ancien qui revient peu à peu au goût du jour.

Petit topo sur le topinambour

Le topinambour, aussi appelé artichaut de Jérusalem, est un tubercule originaire d’Amérique du Nord découvert par l’explorateur français Samuel de Champlain.

Sa substance de réserve n’est pas l’amidon comme pour la pomme de terre, mais un glucide qui en est proche, l’inuline. Ce glucide non assimilable n’influence pas la glycémie des personnes présentant un diabète sucré, contrairement à l’amidon. Elle est en revanche métabolisée par certaines bactéries intestinales et peut donc provoquer des flatulences.

Comment bien choisir les topinambours ?

À l’œil, l’aspect irrégulier ne doit pas dérouter ni rebuter : c’est le signe distinctif du topinambour. Cependant, les tubercules vraiment trop biscornus sont écartés de la vente car ils seraient trop difficiles à éplucher. La peau doit être bien tendue et exempte de meurtrissures. Une fois récolté (sorti de terre), le topinambour a tendance à ramollir. Au toucher, sa fermeté est donc un signe de fraîcheur.

Et j’ai bien fait puisque, si ma mère était déjà convaincue de son intérêt gustatif depuis que je lui avais concocté le velouté de topinambours au foie gras et magret, mon père s’est aussi laissé séduire par la saveur de cet écrasé.

velouté topinambours foie gras

Le saviez-vous ?

Origine d’Europe Centrale, le panais a fait partie de l’alimentation de base en Europe ainsi qu’en Afrique du Sud.
Il était utilisé à des fins culinaires mais également médicales en Grèce et en Italie. Il était notamment reconnu pour ses effets diurétiques ainsi que fébrifuges.
C’est seulement à partir du Moyen Âge, qu’il fit partie des ingrédients principaux de la majorité des recettes médiévales. Néanmoins la noblesse et la bourgeoisie le boudaient, le considérant « mauvais » pour la santé.

Comme il est de la même famille botanique que la carotte, et qu’il lui ressemble en termes de goût et de forme, il a longtemps été confondu avec elle, jusqu’à la Renaissance. Son mot anglais « parsnip » fait par ailleurs référence à une« carotte blanche ». C’est seulement à partir du XIXe siècle que le panais se voit attribuer son propre genre botanique.

Le panais est un légume d’hiver par excellence, consommable d’octobre jusqu’à février.

Pour éviter de donner une consistante élastique à vos purées, je vous conseille l’emploi d’un presse-purée manuel comme ceux-ci :

topinambour panais puree

Ecrasé de topinambours et panais à la châtaigne

Un écrasé de topinambours et panais à la châtaigne qui accompagnera à merveille vos plats de viande
3.34 from 3 votes
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Temps total : 50 minutes
Type de plat : Accompagnement
Cuisine : Française
Quantités pour : 4 personnes
Auteur: Epices & moi

Ingrédients

  • 1 kg de topinambours
  • 2 panais
  • 2 grosses pommes de terre
  • 1 échalote
  • 3 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • 80 cl de bouillon de légumes
  • Quelques brins de ciboulette et persil frais
  • 20 cl de crème liquide
  • 50 g de purée de châtaigne
  • Fleur de sel / Poivre noir du moulin au goût

Instructions

  • Éplucher les topinambours, les panais, les pommes de terre ainsi que l’échalote. Ciseler l’échalote et tailler les légumes en lamelles.
  • Dans une cocotte, faire suer l’échalote ciselée avec l’huile d’olive. Ajouter les rondelles de topinambours, panais et de pommes de terre. Mouiller à hauteur avec le bouillon de légumes, assaisonner de sel si nécessaire et cuire à couvert pendant 10 min.
  • Ciseler finement le persil et les brins de ciboulette.
  • Finir la cuisson des légumes sans couvercle pour laisser le liquide s’évaporer. Retirer du feu lorsque la pointe d’un couteau s’enfonce sans résistance dans les lamelles.
  • Délayer la purée de châtaigne dans la crème liquide préalablement chauffée.
  • Terminer l’écrasée en ajoutant 2 cuil. à soupe d’huile d’olive, la crème à la purée de châtaignes et les herbes ciselées. Saler et poivrer au goût.
  • Bien mélanger le tout en écrasant légèrement les légumes et servir.
Vous avez réalisé cette recette ?Postez-la sur Instagram en ajoutant les hashtags @happypapilles et #happypapilles sur vos photos !

purée topinambour et panais

Copyright © 2013 “Happy papilles” by LadyM.

Categories:
  1. Pingback: Champ à l'irlandaise de Trish Deseine ~ Happy papilles

  2. Pingback: Purée de courge aux marrons - Happy papilles

Laissez-moi un petit mot... ou même un grand !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Happy papilles
Close Cookmode
Restez informé(e)s !
Vous aimiez mon précédent blog Un siphon fon fon ? Vous adorerez Happy papilles !!!
Alors, pour ne rien manquer, abonnez-vous... [mailpoet_form id="5"]
X