share

Pot-au-feu de canard

by
pot-au-feu de canard

Le passage à l’heure d’hiver a sonné la chute des températures. Aussi, nous avons allumé le chauffage et même essuyé un bel épisode cévenol. C’est donc le contexte idéal pour ressortir la cocotte en fonte et les recettes de plats mijotés qui savent nous réconforter. Dans cet objectif, dès le mois dernier, j’avais mis de côté une recette de pot-au-feu de canard qui était parue dans le hors-série Cuisine actuelle de Octobre-novembre.

En début de semaine, je me suis donc empressée de commander un canard à mon boucher et j’en ai profiter pour le lui faire couper en morceaux, après tout, même toute blogueuse culinaire que je suis, il est bien mieux équipé et compétent que moi pour ce genre de tâches !

Contrairement au pot-au-feu classique, le canard cuit plus rapidement que les habituelles viandes à braiser employées. Aussi, la cuisson est plutôt courte – à peine plus d’une heure) et ne justifie donc pas l’emploi d’une cocotte-minute.

Histoire du pot-au-feu

Le pot-au-feu est un plat traditionnel de la cuisine française, connu pour sa richesse en saveurs et son mélange d’ingrédients alliant les viandes et les légumes. Grâce à ses éléments à la fois simples et variés, cette recette culinaire a conquis le cœur des Français au fil des siècles.

Les origines du pot-au-feu

Selon l’Encyclopédie Larousse, le terme « pot-au-feu » apparaît pour la première fois en 1735. Les historiens affirment que ce terme provient du mot ancien « pote-fieu » qui signifie « pot sur le feu ». L’expression « aller puiser au pote-fieu » est encore couramment utilisée dans les campagnes françaises pour désigner le fait d’aller chercher un aliment ou une boisson.

Cependant, le plat originellement appelé « pote-fieu », qui allait donner naissance au pot-au-feu tel qu’il est consommé aujourd’hui, remonte bien plus loin. D’après certains spécialistes, ce ragoût serait apparu à la fin du Moyen Âge. À l’époque, ce plat se composait essentiellement de viandes de porc, de bœuf et de mouton mijotés dans un bouillon aromatisé par des herbes et des légumes.

L’évolution du plat traditionnel

La recette du pot-au-feu a très peu changé depuis ses origines. Cependant, elle a varié en fonction des préférences des consommateurs et des différentes régions. Par exemple, pour les familles bourgeoises, le pot-au-feu s’est enrichi de nombreux éléments qui étaient autrefois réservés aux classes nobles telles que les abats, les foies et les rognons. Ces ingrédients ont permis d’ajouter une touche personnelle à ce mets populaire.

De plus, chaque région française propose sa version du pot-au-feu, telle que le pot-bouilli montois, le potée auvergnate, le pot-jambon charentais ou le cabri-coco corse. Chacune de ces versions possède ses propres caractéristiques, ce qui rend ce plat unique et particulièrement savoureux.

Autre variante de pot-au-feu, je vous invite également à découvrir ma recette du traditionnel pot-au-feu à l’ancienne ou celle du pot-au-feu aux légumes anciens :

pot-au-feu à l'anciennepot au feu saucisse

pot au feu canard recette

Pot-au-feu de canard

Cuisine actuelle
Le pot-au-feu s'inspire des produits du Sud-Ouest et se décline au canard
5 from 6 votes
Temps de préparation 20 minutes
Temps de cuisson 1 heure 15 minutes
Temps total 1 heure 35 minutes
Type de plat Plat principal
Cuisine Française
Portions 4 personnes

Ingrédients
  

  • 1 canard d’environ 3 kg, coupé en 8 morceaux
  • 4 pommes de terre
  • 4 carottes
  • 4 navets
  • 1/2 boule de céleri-rave
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bouquet garni
  • 3 clous de girofle
  • gros sel
  • 8 grains de poivre noir

Instructions
 

  • Faire dorer les morceaux de canard 5 minutes côté peau dans un faitout pour qu’ils rendent leur graisse. Les retirer et les rincer sous l’eau chaude.
  • Rincer le faitout puis y verser 2 litres d’eau.
  • Ajouter les morceaux de canard, le bouquet garni, les gousses d’ail en chemise, l’oignon épluché et piqué des clous de girofle, le gros sel et le poivre. Porter à frémissements et laisser cuire 25 minutes.
  • Eplucher les pommes de terre, les carottes, les navets et le céleri-rave coupé en 4. Les placer dans le faitout et poursuivre la cuisson 30 minutes à frémissement. laisser refroidir.
  • Ôter le bouquet garni et réserver 12 heures au réfrigérateur.
  • Eliminer le gras à la surface, réchauffer 15 minutes environ à feu moyen avant de servir.
Keyword facile, hiver, pot-au-feu de canard, terroir

pot au feu de canard a la cocottecanard en pot au feurecette pot au feu de canard gras

Copyright © 2018 “Happy papilles” by LadyM.

Categories:
  1. Répondre

    voila un petit plat bien savoureux et réconfortant!!! bisous

      • LadyM
      • 5 novembre 2018
      Répondre

      Je te remercie. Passe une bonne journée.

  2. Répondre

    une belle idée ce pot au feu au canard, ça change du classique! Bises.5 stars

      • LadyM
      • 5 novembre 2018
      Répondre

      Tout à fait, je te le conseille. Bonne soirée.

  3. Répondre

    J’adore le pot au feu et cette version au canard le rend plus chic. C’est une recette que je devrai tester !5 stars

  4. Répondre

    C’est une version que je n’ai jamais goûté. Cela change du pot au feu traditionnel

  5. Répondre

    C’est original, je n’avais encore jamais vu de pot-au-feu avec du canard !
    Happypapilles reprend toutes tes recettes de Un siphon fon fon ?
    Bon WE ?

    5 stars

      • LadyM
      • 10 novembre 2018
      Répondre

      Bonjour, d’ici 10 à 15 jours, ce sera effectivement le cas. Le transfert des recettes est en cours, j’en ai déjà traité près de 1000, il en manque encore à peu près 400. Mais je m’y attelle

  6. Répondre

    Cette revisite du pot au feu en version sud ouest est plus que tentante ! Une belle idée !

    5 stars

  7. Pingback: Soupe de joue de bœuf façon pot-au-feu ~ Happy papilles

  8. Pingback: Bourguignon de magret de canard - Happy papilles

Laissez-moi un petit mot... ou même un grand !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Happy papilles
Close Cookmode
Restez informé(e)s !
Vous aimiez mon précédent blog Un siphon fon fon ? Vous adorerez Happy papilles !!!
Alors, pour ne rien manquer, abonnez-vous... [mailpoet_form id="5"]
X